Biographie de feu Ahmed Ben Bella Premier Président de l’Algérie indépendante.

Le premier Président de l’Algérie indépendante (1962-1965), Ahmed Ben Bella, décédé mercredi à Alger à l’âge de 96 ans, fut un militant nationaliste infatigable qui a gravi tous les échelons de responsabilité dans le mouvement national et a joué un rôle de premier rang dans le combat libérateur du peuple algérien.

Ahmed Ben Bella, né le 25 décembre 1916 à Maghnia (Tlemcen), adhéra au Parti du peuple algérien (PPA), suite aux massacres du 8 mai 1945 de la population algérienne par le colonialisme français.

Il fut responsable pour l’Oranie de l’Organisation secrète (OS), au titre duquel il avait participé à l’attaque de la poste d’Oran, en 1949, aux côtés de Hocine Aït Ahmed.

Après l’interdiction par l’administration coloniale du PPA, il intégra le comité central du Mouvement pour le triomphe des libertés et de la démocratie (MTLD), avant de prendre la responsabilité nationale de l’OS, en remplacement de Hocine Aït Ahmed.

Arrêté à Alger, en mai 1950, il écopa de 7 ans de prison pour atteinte à la sûreté de l’Etat. Emprisonné à Blida, il réussit à prendre la fuite, deux ans plus tard, en compagnie d’Ali Mahsas.

En 1953, Ahmed Ben Bella rejoint Aït Ahmed et Mohamed Khider au Caire (Egypte) pour se voir charger de la mission d’acheminer des armes et munitions en Algérie, suite au déclenchement de la guerre de libération nationale, le 1er Novembre 1954.

Membre de la délégation extérieure du Front de libération nationale (FLN), Ben Bella fut arrêté par les services de sécurité français, suite à l’interception de l’avion Air Atlas”

Comments are closed.

Copyright Ambassade d'Algérie en Serbie 2015 • Tous droits réservés