L’Algérie et le Qatar signent plusieurs accords

Alger, APS , le 24 mars 2013, L’Algérie et le Qatar ont signé, le 24 courant, plusieurs accords concernant les domaines de l’énergie et des mines, l’industrie et les technologies dans le cadre de la visite officielle qu’a effectuée le premier ministre, M. Abdelmalek Sellal, dans ce pays, les 24 et 25 mars à la tête d’une importante délégation ministérielle, à l’invitation du Président du Conseil des ministres et ministre des Affaires étrangères de l’Etat du Qatar, Cheïkh Hamad Ben Djassem Ben Djabr Al Thani.
Le Premier ministre été reçu, à cette occasion, par l’Emir de l’Etat du Qatar, Cheikh Hamad Ben Khalifa Al-Thani et le prince héritier du Qatar, Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani .

Le premier accord concerne le projet sidérurgique de Bellara, d’un coût de près de 2 milliards de dollars pour la production et la commercialisation de quatre millions de tonnes de produits de sidérurgie.

Ce projet qui devra être lancé dans un mois générera 1000 emplois directs et plusieurs autres indirects.

Trois accords vont concrétiser la coopération dans le domaine de l’énergie et des mines.Le premier porte sur l’acquisition de deux méthaniers GNL d’une capacité de 117 .000 M3 chacun et d’un coût global de 450 millions de dollars.

La partie algérienne est représentée dans cet accord par Hyproc, filiale du groupe Sonatrach alors que les sociétés Qatar pétroleum et Qatar gaz représentent la partie qatarie.

En vertu de cet accord l’Algérie exploitera le premier méthanier pour une durée de vingt ans. Le second fait encore l’objet de concertations entre les deux parties.

Le deuxième accord concerne la réalisation de deux usines d’engrais, la première pour la fabrication d’acide phosphorique à Oued Koubrite (Souk Ahras), la seconde à Hadjar Essed pour la production d’Ammonium.

L’Algérie est représentée par les filiales Menal et Asmidal relevant du groupe Sonatrach. Le Qatar et la Norvège représentent le partenaire étranger.

Les usines dont le coût de réalisation s’élève à 3,5 milliards de dollars fourniront dés leur entrée en service (prévue en 2017) plus de 1200 emplois directs.

Le troisième et dernier accord porte sur la réalisation d’une unité d’ammoniaque pour la production d’acide nitrique, de nitrate d’ammonium et d’engrais azoté d’un coût global de deux milliards de dollars.

L’accord est signé par la filiale Asmidal (pour l’Algérie ) et le groupe norvégien Yara.

Dans le domaine technologique, l’accord porte sur la réalisation d’un village logistique en collaboration avec GWC spécialisée dans la construction de pôles technologiques.

M. Sellal a visité auparavant plusieurs structures industrielles et touristiques à Doha en l’occurrence le groupe d’investissement immobilier Diar Qatar” et “Louloua”.

Le premier ministre s’est également rendu sur le site du projet de la cité de la culture confié à la société “Qatara”.

Comments are closed.

Copyright Ambassade d'Algérie en Serbie 2015 • Tous droits réservés