Conférence donnée par M. l’Ambassadeur à l’occasion de « la Journée du vivre ensemble en paix »

A l’occasion de « la Journée du vivre ensemble en paix », proclamée le 8 décembre 2017 par l’Assemblée Générale des Nations Unies, à l’initiative de l’Algérie, M. Abdelhamid Chebchoub, Ambassadeur d’Algérie à Belgrade, a donné une conférence sur l’expérience algérienne en matière de réconciliation nationale et de promotion de la paix et de la tolérance à la Faculté de Droit de l’Université de Belgrade, en présence du corps diplomatique accrédité en Serbie et de nombreux étudiants.

Dans sa présentation du conférencier, M. Vladan Petrov, Doyen de la Faculté de Droit a rappelé que « la culture de la paix est la base non seulement de cette résolution, mais aussi de la civilisation moderne du droit qui puise ses sources dans le droit naturel, dans l’égalité, la liberté la justice et la tolérance ».

Il a indiqué que la célébration de cette journée est une occasion pour la promotion du Centre pour le dialogue inter-religieux et inter-culture, mis en place récemment et dirigé par le professeur Branko Rakic.

L’Ambassadeur d’Algérie a rappelé les principes et objectifs de cette Journée, initiée par l’Association internationale soufie Alawia (AISA), une ONG affiliée à l’Association Cheikh el Alawi pour la culture et l’éducation soufie, basée à Mostaganem, et présidée par Cheikh Khaled Bentounes, et portée par le gouvernement algérien aux Nations Unies.

Il a précisé que cette initiative puise ses fondements dans la position géographique de son pays, au carrefour de plusieurs civilisations, dans son histoire caractérisée par la coexistence de plusieurs cultures et marquée par des hommes tels Saint Augustin et l’Emir Abdelkader qui ont œuvré pour la paix et l’harmonie entre les hommes, entre les civilisations et entre les religions.

La conviction profonde qui a animé l’Algérie dans ce projet découle également de son expérience de ces dernières années en matière de promotion de la réconciliation nationale en Algérie, et de son action pour la déradicalisation et de lutte contre l’extrémisme et de ses actions en faveur de la paix dans la région et dans le monde.

L’Ambassadeur d’Algérie a exposé les différentes étapes de la politique de réconciliation nationale et les mesures prises dans le cadre de l’application de la Charte de réconciliation nationale, adoptée par referendum en 2005.

Cette conférence a suscité un grand intérêt de la part des étudiants dont les questions ont permis à l’orateur de donner un éclairage sur la question.

Notons qu’une minute de silence a été observée par l’assistance à la mémoire des victimes palestiniennes, tombées ces derniers jours.

Comments are closed.

Copyright Ambassade d'Algérie en Serbie 2015 • Tous droits réservés