L’Algérie salue les résultats de la Conférence internationale sur la Libye de Paris

PARIS – Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a salué mardi les résultats de la Conférence internationale sur la Libye, qui s’est tenue à Paris sous les auspices des Nations unies.

“Nous saluons le fait que la Conférence de Paris ait réussi, et c’est la première fois, à réunir les quatre interlocuteurs libyens et à sortir avec un programme concret qui est celui d’aller aux élections législatives et présidentielle, déjà souhaitées par tout le monde, en tout cas pour le retour des institutions en Libye et avec un calendrier”, a affirmé le Premier ministre dans une déclaration à l’APS et à la Télévision algérienne, à l’issue de la clôture de la conférence avec une feuille de route libyenne de huit points approuvés par les quatre principaux dirigeants libyens.

 

M.Ouyahia a en outre indiqué que la présence des acteurs libyens et le calendrier dégagé “sont des éléments qui donnent une grande satisfaction à l’Algérie”, ajoutant que “l’Algérie a exprimé à la France sa considération pour cet effort que le président Macron a consenti en deux étapes avec la rencontre de la Seine-Saint-Cloud en 2017 et la conférence d’aujourd’hui”.

Il a qualifié la tenue de cette conférence de contribution “très concrète” et “productive” aux efforts de paix et de stabilité en Libye.

“L’Algérie est profondément concernée et impliquée au sujet de la situation en Libye au regard de nos relations historiques, et de plus de mille kilomètres de frontières communes, donc autant de menaces pour notre propre sécurité et la sécurité de la sous-région”, a-t-il soutenu, rappelant que  l’Algérie a été “partie prenante” dans toutes les activités diplomatiques sur la question libyenne que ce soit dans le cadre des pays voisins ou autour du représentant du SG de l’Onu ou dans le cadre africain.

Cet accord inter-libyen confirme la pertinence de la démarche algérienne dans la résolution du conflit libyen, a rappelé M.Ouyahia.

“Nous sommes satisfaits que les efforts que nous faisons au niveau des pays voisins pour encourager chaque fois ce rapprochement, ce pas vers la solution politique, trouvent aujourd’hui une espèce d’escabeau à travers les mesures arrêtées”, a-t-il dit à propos de la nouvelle feuille de route, exprimant dans ce contexte l’espoir qu’au mois de septembre prochain il y’aura une loi électorale en Libye et que les élections auront lieu vers la fin de l’année en cours.

Comments are closed.

Copyright Ambassade d'Algérie en Serbie 2015 • Tous droits réservés