Le Président BOUTEFLIKA préside une réunion d’évaluation du secteur de la Santé

Alger, 18/08/2011: Dans le cadre des auditions annuelles qu’il dirige sur les activités des différents départements ministériels, M. Abdelaziz BOUTEFLIKA, Président de la République, a présidé, le 16 août 2011, une réunion restreinte d’évaluation consacrée au secteur de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.

La communication présentée par le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière, a fait ressortir la confirmation de la tendance observée, cette dernière décennie, en matière d’amélioration des indicateurs de base de l’état de santé de la population, à travers, notamment :

– l’amélioration de l’espérance de vie qui passe de 72,5 en 2000 à 76,3 en 2010,

– une augmentation du taux d’accroissement de la population, qui passe de 1,48% en 2000 à 2,03 % en 2010,

– une nette régression des maladies transmissibles, dont certaines totalement éradiquées, sous l’effet conjugué de l’amélioration des conditions de vie, de la couverture sanitaire et de la mise en oeuvre des programmes nationaux de prévention,

– une progression constante des maladies non transmissibles, qui est incontestablement une problématique de santé publique dans le monde entier.

La communication a mis en exergue la mise en oeuvre d’une série de mesures visant à améliorer la prise en charge des nouveaux défis épidémiologiques, qui a permis un meilleur accès aux soins spécialisés ainsi que le développement des réseaux de prise en charge de l’urgence médicale. Il s’agit, notamment de:

– la mise à niveau et le renforcement de la formation des personnels médical et paramédical pour une réponse plus efficace et plus adaptée aux besoins,

– l’acquisition de 57 équipements qui porte l’offre en radiothérapie à la hauteur des besoins actuels, et du développement du réseau de prise en charge de proximité des besoins en soins et consultations spécialisés,

– la rationalisation de la gestion des infrastructures de santé publique et de l’amélioration des capacités d’accueil des structures de santé publique,

– l’élaboration d’un programme national de prise en charge des maladies rares,

– la création de nouvelles structures adaptées à la prise en charge des urgences médicochirurgicales et la multiplication des points de garde, qui passent de 618 en 2007 à plus de 800 au 31 décembre 2010, ainsi que de la mise à niveau des treize (13) services d’aide médicale d’urgence SAMU” existants et leur renforcement par de nouvelles unités

Comments are closed.

Copyright Ambassade d'Algérie en Serbie 2015 • Tous droits réservés