Accord de paix au Mali M. Ramtane Lamamra appelle à accélérer son application

Une réunion consultative de haut niveau élargie aux membres du Comité de suivi de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali issu du Processus d’Alger s’est tenue à Alger le 18 janvier 2016, sur invitation du ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, chef de file de la médiation, Ramtane Lamamra.
Cette consultation a permis d’échanger sur l’évolution de la situation depuis la signature de l’Accord et sur le chemin que les parties signataires ont parcouru ensemble, avec l’accompagnement de la communauté internationale, sur la voie du retour de la paix et de la consolidation de la réconciliation au Mali.
Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, a appelé à accélérer le rythme de l’application de l’accord de paix et de réconciliation au Mali. « Il est crucial que tout soit mis en œuvre pour accélérer le rythme de l’application de l’accord de manière à permettre aux populations bénéficiaires de commencer à apprécier le changement qualitatif, même graduel, dans leurs conditions de vie », a déclaré Lamamra à l’ouverture de la réunion.
A l’issue des travaux, les membres du Comité de suivi de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali issu du Processus d’Alger se sont félicités des progrès enregistrés dans la mise en œuvre de l’Accord depuis sa signature selon un communiqué rendu public mardi à l’issue de la réunion consultative de haut niveau élargie aux membres du Comité de suivi de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali issu du Processus d’Alger.
Ils ont appelé les parties à « demeurer engagées dans le processus de paix pour préserver et consolider les acquis jusqu’ici obtenus », relevant, toutefois, « les lenteurs constatées dans la mise en œuvre d’engagements clés de l’Accord notamment ceux souscrits au titre de la période intérimaire ».
Les membres du Comité de suivi ont exprimé leur gratitude à l’Algérie et au président de la République, Abdelaziz Bouteflika, pour la « direction engagée, assurée à l’équipe de médiation et au Comité de suivi de l’Accord, ainsi qu’à leur hospitalité généreuse donnée aux réunions tenues les 17 et 18 janvier 2016 sur la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger.

Comments are closed.

Copyright Ambassade d'Algérie en Serbie 2015 • Tous droits réservés