4ème Séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique

Une série de recommandations a été adoptée lundi par les participants au 4ème Séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique qui s’est tenu à Oran du 17 au 19 décembre 2016.

Ces recommandations portent en particulier sur plusieurs thématiques comme la question de “Faire taire les armes d’ici 2020”, le partenariat entre le Conseil de paix et de sécurité de l’UA et le Conseil de sécurité des Nations Unies, le financement des opérations de soutien à la paix et la lutte antiterrorisme.

Au cours de l’ultime journée de ce séminaire, les participants sont convenus, selon un rapport dont l’APS détient une copie, sur la nécessite pour le Conseil de paix et de sécurité de l’UA d’accélérer l’élaboration d’une feuille de route sur les mesures pratiques pour faire taire les armes en Afrique à l’horizon 2020.

Les participants ont également souligné, dans ce même volet, la nécessité d’accélérer l’opérationnalisation de la Force Africaine en Attente.

Concernant le partenariat entre le Conseil de paix et de sécurité de l’UA et le Conseil de sécurité de l’ONU, ils ont plaidé pour la nécessité d’entreprendre des missions de paix hybrides sur la base des succès de la Mission africaine/Nations-Unies au Darfour (MINUAD), ainsi que la nécessite d’un suivi efficace de la mise en œuvre des conclusions conjointes de l’interaction des deux Conseils.

Pour les opérations de financement des opérations de soutien à la paix sous conduite de l’UA autorisées par le Conseil de sécurité de l’ONU, les participants ont convenu de la nécessite d’assurer un financement prévisible et durable des opérations de soutien à la paix sous conduite de l’UA afin de renforcer davantage le partenariats UA-ONU.

Les travaux de ce séminaire ont été marqués par l’examen de la coordination entre les parties du mécanisme africain, le Conseil de paix et de sécurité en Afrique selon le bilan de l’année 2016.

Les participants ont souligné la nécessité de promouvoir et défendre les positions africaines communes au sein du Conseil de Sécurité de l’ONU, à travers les trois pays d’Afrique membres non permanents (A3).

Les ministres et responsables africains et onusiens, réunis trois jours durant à Oran ont mis en exergue l’importance d’accroître l’élan nécessaire pour renforcer davantage la capacité de l’Afrique à plaidoyer, promouvoir et défendre de manière plus appropriée et efficace, à travers les A3, les positions communes au sein du Conseil de sécurité des Nations unies, relève-t-on dans un rapport, dont l’APS détient une copie.

Les participants ont également mis en exergue le rôle central que doivent jouer les Etats dans la promotion et le maintien de la paix, de la sécurité, de la stabilité, de la Justice et de la satisfaction des besoins des populations ainsi que le respect des droits de l’homme.

Dans ce même cadre, ils ont précisé l’importance de renforcer la capacité de l’UA  de prévenir les conflits et ce, en étroite collaboration avec les communautés économiques régionales et les mécanismes régionaux pour la prévention, la gestion et le règlement des conflits (CER/MR) ainsi qu’avec les Etats membres.

Dans le même document, les participants à la rencontre d’Oran ont insisté sur la nécessité d’accélérer l’opérationnalisation de la Force Africaine en Attente et d’une action rapide et énergique en matière de signaux d’alerte afin d’éviter une escalade des situations de conflits.

Ils ont également préconisé “une coopération renforcée entre le CPSUA et le CSNU, les Communautés économiques régionales (CER) entre autres dans le règlement des situations de conflit et de crise en Afrique” et recommandé “une mobilisation de la communauté internationale pour aider l’Afrique à lutter contre le fléau de prolifération illicite des armes légères et la mise en œuvre du Traité de commerce des armes”.

Les participants au 4ème Séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique, ont recommandé par ailleurs, la mobilisation des mécanismes des Nations Unies pour renforcer les capacités de l’Afrique à prévenir et à combattre le terrorisme.

Comments are closed.

Copyright Ambassade d'Algérie en Serbie 2015 • Tous droits réservés