Lamamra s’entretient à Bruxelles avec la chef de la diplomatie européenne

BRUXELLES- Le Conseil d’association Algérie -Union européenne (UE) se réunira le 13 mars prochain à Bruxelles, a annoncé mercredi le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, RamtaneLamamra après une rencontre avec Federica Mogherini, Haute Représentante de l’UE pour les Affaires étrangères et la Politique de Sécurité.

« J’ai le plaisir d’affirmer que depuis ma visite à Alger en septembre 2015, nous avons lancé un processus qui pourrait aboutir à l’annonce officielle, dans un mois, d’un accord sur les priorités stratégiques du partenariat’‘ algéro-européen »,a déclaré Mogherini,  soulignant que « cet accord sera le premier du genre avec un pays nord-africain ».

Pour M. Lamamra, ce document dont les grands axes portent sur divers aspects allant de la bonne gouvernance, la démocratie la démocratie, l’Etat de droit à la mobilité et la circulation des personnes en passant par la coopération dans le domaine sécuritaire et énergétique, “cristallise une nouvelle vision concernant les besoins de l’Algérie sur le plan économique par rapport à ce qui a été convenu dans l’accord d’association” signé entre les deux parties en 2002 et mis en œuvre en septembre 2005.

Il a estimé, à cet égard, qu’une nouvelle interprétation positive des dispositions de cet accord s’est imposée en raison de l’évolution de l’économie algérienne lui permettant de faire l’impasse sur l’importation de certains produits qui étaient consacrés dans l’accord.

Le “rééquilibrage des liens de coopération” intervient pour consacrer la place de l’Algérie dans son partenariat avec l’UE en tant que premier partenaire économique de l’Union dans la région, a-t-il ajouté.

Le ministre des Affaires étrangères a exprimé son souhait de voir la coopération algéro-européenne ‘s’étendre à d’autres sphères des relations entre les deux parties ‘‘dans un monde compliqué’‘, estimant que l’année 2017 annonce de ‘‘nombreux défis existentiels’‘ pour la communauté internationale.

M. Lamamra a réitéré, à ce titre, son plaidoyer pour un monde multipolaire, estimant que la communauté internationale a tout intérêt à ce qu’il y ait un monde multipolaire.

Source : APS

 

Comments are closed.

Copyright Ambassade d'Algérie en Serbie 2015 • Tous droits réservés