Révision de la Constitution : Le projet de texte adopté par l’APN et le Conseil de la Nation

Le projet de loi portant révision de la Constitution a été approuvée par les membres du Conseil de la nation lors d’une session plénière le 12 septembre 2020 après avoir été adopté, le 10 septembre, à l’unanimité par l’Assemblée Populaire Nationale.

Lors de la présentation du texte de loi portant projet de révision constitutionnelle devant la Commission des affaires juridiques et administratives et des libertés de l’Assemblée populaire nationale (APN), le Premier Ministre Abdelaziz Djerad a affirmé que “la révision de la Constitution permettra de concrétiser les engagements décidés pour l’édification de la nouvelle République à la faveur d’une réforme globale de l’Etat et de ses institutions”.

Le projet de révision constitutionnelle “instaure un Etat moderne s’employant à servir le citoyen et à rétablir sa confiance, un Etat où la vie politique est régie par les principes de transparence, de régularité, de reddition de compte et de compétence et qui sépare l’argent de la politique et lutte contre la corruption”, a ajouté le Premier ministre, soulignant qu’il s’agira aussi de s’atteler à “une réforme globale de l’Etat à la faveur du renforcement de la liberté de la presse, la promotion de la démocratie participative et la construction d’une société civile libre et active”.

Initié par le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, le projet de révision constitutionnelle vient en consécration et en application de l’un de ses principaux engagements dans le domaine politique pour l’édification d’une nouvelle République”.

Soulignant que cette révision “consacre une véritable séparation entre les pouvoirs, renforce les prérogatives du contrôle parlementaire, permet la coordination et la complémentarité entre les pouvoirs et protège les droits et les libertés des citoyens, le Premier ministre a mis en avant que ce projet “se veut une étape très importante et décisive dans la vie politique du pays et donnera une grande force pour la relance de l’économie nationale par une politique équilibrée et rassembleuse devant permettre aux citoyens de sentir que l’Algérie est le pays de tous les Algériens sans discrimination et sans exclusive aucune”.

A l’issue de l’adoption du projet de texte portant révision de la Constitution, successivement, par les deux chambres du parlement, le Premier ministre a rappelé que cette constitution sera soumise le 1er novembre 2020 au référendum du Peuple, “source de tout pouvoir, maitre de toute souveraineté, pour dire, en toute liberté, son dernier mot sur ce projet”.

Comments are closed.

Copyright Ambassade d'Algérie en Serbie 2015 • Tous droits réservés